HALBOUT Marie Victoire (N°27-G5)

1 - DONNÉES GÉNÉALOGIQUES

Marie Victoire HALBOUT est née le Dimanche 28 février 1808 à Messei (Orne).

Elle est l’enfant de Jean-Baptiste Louis René HALBOUT et d’Elizabeth BUREL.

Elle épouse Pierre-Jean LETORTU, l’enfant de Jean LETORTU et d’Anne-Marguerite DUVAL, le Lundi 29 août 1831  à Messei (Orne).

Ce couple aura au moins dix enfants :
     – Modeste (fille) née le 08 octobre 1832,
     – Clément Arsène, né le 20/01/1836, 
     – Modeste (fille) née le 09/06/1836 à Flers,
     – Emile Pierre, né le 15/11/1837,
     – Clémentine Elise, née le 11/06/1839,
     – Rosalie Stéphanie Victoire, née le 26/03/1841,
     – Alzina Augustine, née le 13/04/1843,
     – Alexis Armand, né le 17/09/1844, 
     – Pierre-Victor, né le 13 septembre 1845,
     – Armande, Estelle, Stéphanie LETORTU née le Jeudi 27 janvier 1848.
Voir le détail chez Armande.

Marie Victoire HALBOUT meurt le Mercredi 6 juillet 1870 à St Georges des Groseillers, âgée de 62 ans.

2 - COMPLÉMENTS D’APRÈS LIVRET MILITAIRE

Pas de période militaire a priori

3 - COMPLÉMENTS LIEUX DE RÉSIDENCE

Habite à Messei de sa naissance à son mariage. Habite ensuite probablement avec son mari, à Caligny de 1831 à fin 1832, à Flers dès 1833 et au moins jusqu’au mariage de sa fille Armande Estelle en 1869 (Dès 1836 elle habite Grand rue). Elle décède à St Georges des Groseillers, la commune où s’est installée Armande après son mariage.

4 - COMPLÉMENTS PROFESSIONNELS

Elle est sans profession en 1862 mais épicière dès février 1863 (et peut-être avant, dès le décès de son mari ?). 

5 - COMPLÉMENTS GÉNÉALOGIQUES

Elle a au moins 7 frères et soeurs (tous nés à Messei) :
     – Jean HALBOUT (16/05/1798 – 17/05/1798 Messei),
     – Marie Madeleine HALBOUT (19/04/1799 – ),
     – Apolline HALBOUT (08/01/1801 – ) qui épouse Jean HELIX (vers 1795 -) le 23/04/1818 à Messei. Descendance non étudiée,
     – Rose Véronique HALBOUT (25/07/1802 – 23/03/1810 Messei),
     – Clément HALBOUT (13/03/1804 – ?), professeur à Argentan en 1834, témoin au mariage de Marie Victoire,
     – Pierre Eulogie HALBOUT (21/09/1805 – ?), propriétaire à Messei en 1831, témoin au mariage de Marie Victoire,
     – Louis HALBOUT (19/09/1806 – ?) qui épouse Marie Adélaïde « Soustrel ». Ce couple a au moins un enfant, Arsène Vital HALBOUT (26/03/1842 Messei – ).

6 - COMPLÉMENTS DIVERS

En septembre 1862 elle met en location une maison à Flers. 

En octobre 1862, plusieurs de ses biens (ainsi que ceux résultant de la succession de son défunt mari) sont mis en vente. On y trouve des maisons et jardins/champs situés à Caligny/La Bazoque, St Georges des Groseillers, Flers et Messei.

En décembre 1863 elle met en vente des biens saisis sur le sieur Drassy.

Lors du mariage de sa fille, elle est dans l’impossibilité de manifester sa volonté. Cet acte de mariage précise en effet que «  impossibilité où est la mère de l’épouse de manifester sa volonté, impossibilité constatée par jugement du tribunal civil de Domfront du 23 décembre dernier (1868) prononçant l’interdiction de la dite dame Letortu, vu le certificat de Maitre Lefebvre,  avoué à Domfront, en date du neuf de ce mois (février), constatant que le jugement précité a été signifié à la Dame Letortu le quatre janvier dernier ;  vu le certificat de monsieur ??? greffier du tribunal civil en date à Domfront du dix de ce mois, constatant qu’à ce jour il n’existe aucune mention d’opposition ni d’appel du dit jugement, … ».
En fait, à l’issue de ce procès, l’opposant à 3 de ses enfants (Alexis, Victor et Elise), elle est reconnue « dans un état habituel d’imbécilité et de démence, totalement incapable de prendre soin de sa personne ou de ses biens ». Le jugement la condamne « en état d’interdiction avec tout effet de droit »

En mars 1869, son fils Alexis met en vente le fond d’épicerie lui ayant appartenu.

En août 1870 (donc juste après son décès), ses enfants mettent en vente plusieurs biens lui ayant appartenu.  

Les commentaires sont fermés.